Changer d’algorithme !

Donatella Caggiano est née à Buonalbergo, une petite ville du sud de l'Italie, a grandi dans le nord et a fait ses études à l'université Bocconi de Milan. En 2009, elle s'est installée à New York, puis à Paris et en Californie, où elle a entamé une carrière internationale en dirigeant les relations publiques de grandes marques pendant plus de 10 ans.



"Il y a quelques années, les choses ont commencé à 78 changer. Même si j'aimais ce que je faisais, mes idées étaient fatiguées."


Donatella avait l'impression d'avoir perdu l'appétit pour son travail. Elle a commencé à réfléchir au type d'impact qu'elle aurait aimé vraiment avoir, au-delà de ce pour quoi elle était compétente. Elle a entendu parler du Design Thinking par une amie et a suivi les programmes de certification IDEO à San Francisco.


"Dès que j'ai commencé à apprendre le Design Thinking, j'ai su que j'avais trouvé une méthodologie créative vraiment différente et aussi une nouvelle façon d'aborder la vie".


Donatella a décidé de changer. Elle a quitté son emploi pour faire une pause et a participé à l'atelier "Designing Your Life for Women" en novembre 2017, qui a joué un rôle déterminant dans le design de son année sabbatique en Italie. Le retour à la maison n'a pas été facile, mais il s'est avéré nécessaire. L'un de ses objectifs était de réapprendre à connaître son pays après une longue absence et, dans un premier temps, de "vivre une vie sans programme, ce qui est un travail en soi".


Donatella a passé les trois premiers mois à essayer de ne rien faire, ou du moins à ne faire que des choses qui pourraient briser des schémas familiers et alimenter son réservoir de créativité.


Elle a passé du temps au club Juliet à Vérone, où les gens peuvent répondre aux lettres du monde entier en tant que Juliette, ce qui lui a donné une nouvelle façon d'apprendre sur l'amour, le pays et la situation des femmes dans le monde (www.julietclub.com).





Elle a passé une semaine à suivre un phytothérapeuthe dans les Pouilles, où elle a tout appris sur le raisin et les cerisiers, recueillant les enseignements de la nature. Elle s'est inscrite dans une école d'écriture italienne pour écrire des fictions à Turin après avoir parlé, écrit et même rêvé en anglais et en français pendant près de dix ans.





La chose la plus importante que lui a apporté sa participation à l'atelier "Designing Your Life” a été "l'absence de jugement dans les décisions". "Design Thinking" enlève la peur de la planification. Je suis soulagée à l'idée de planifier à petite échelle, puis de tester, et si ça ne marche pas, je peux itérer.



Donatella a formulé la question-prototype :


"Comment puis-je garder mon esprit international alors que je redeviens italienne ?"


Elle est retournée dans sa ville natale pour creuser ses racines, étudier son arbre généalogique et parler à tous ceux qui pourraient avoir des histoires pertinentes à partager. Elle a trouvé Buona lbergo confronté au dépeuplement et luttant pour trouver des moyens de préserver la communauté. Elle a rencontré une poignée de jeunes inspirés qui voulaient faire quelque chose pour changer la trajectoire de la ville. "J'ai vu qu'il y avait beaucoup de réflexions et d'idées sur le renouvellement de la communauté, mais pas d'identité claire de la ville ni de feuille de route pour soutenir l'innovation et les résultats durablement. J'ai senti la responsabilité d'apporter ma perspective internationale et mes nouveaux outils à ces problèmes difficiles".





Donatella a maintenant créé le projet Ithaca, axé sur les jeunes qui rentrent chez eux et qui ré-investissent à Buona lbergo et dans la région environnante de la Campanie. Le projet utilise la recherche ethnographique basée sur le Design Thinking (entretiens, atelier, observation, collecte d'histoires) pour recueillir des données afin d'alimenter un atelier d'idées sur les moyens de revigorer ces communautés en voie de disparition.


Auteur : Katy Davies

Cet article à été traduit de l'anglais : article original